Jishu-jinja

Jishu-jinja et les pierres de l’amour

Jishu-jinja où pour ceux en recherche d’amour. Ce sanctuaire est le plus ancien de Kyoto dédié aux Kami de l’amour et des relations. Donc, vous imaginez bien que ce sanctuaire est très prisé des jeunes filles.

Avant tout, ce sanctuaire se situe au nord du bâtiment principal du temple Kiyomizu-dera.

Le sanctuaire intérieur de Jishu-jinja est dédié au Kami Okuninushi-no-mikoto. D’ailleurs, on dit que l’histoire de ce sanctuaire est encore plus ancienne que la formation du Japon.

jishu-jinja

Koiuranai-no-ishi – pierres de fortune d’amour

Pour débuter, sur le chemin se trouvent deux pierres de fortune d’amour. Ces pierres attirent de nombreux visiteurs depuis la période Edo.

Toutefois, la tradition veut que si vous arrivez à naviguer entre les deux pierres, qui se trouvent à environ 10 mètres l’une de l’autre, les yeux fermés, le dieu du sanctuaire exaucera leur vœu d’amour. Donc, si vous êtes capable d’aller d’une pierre à l’autre sans regarder, vous verrez vos souhaits s’exaucer par les dieux du sanctuaire

Ces pierres dates de l’âge préhistorique de Jomon, donc elles ne sont pas très jeunes.

Plusieurs petits sanctuaires de Jishu-jinja

Il y a plusieurs petits sanctuaires :

  • Okage Myojin, ici on peut faire n’importe quel souhait, mais seulement un,
  • Nadedaikoku, un voeu différent sera exausé selon la partie de la statue de Daikoku sera caressée
  • Kurimitsuinarisha, qui réalisera vos voeux pour réussir dans les affaires et la vie familiale,
  • Haraedosha, purifie l’esprit et le corps avec des haraigushi (bagettes utilisées dans les rituels shitoïstes)
jishu-jinja

Fil de contrat/ de liaison

Mais encore, tout à gauche de la photo ci-dessous, vous pouvez voir de petits papiers rouge et blanc. C’est un souhait fait par les couples qui souhaitent renforcer leurs liens. Les femmes écrivent leur nom sur le papier rouge et les hommes sur le papier blanc. Ensuite, il faut l’attacher sur la divinité

jishu-jinja

Okage Myojin

Dieu de l’accomplissement d’un souhait. L’arbre derrière est sacré il est connu sous le nom de « cèdre d’Inori« . Il était utilisé pour le « Ushi-no-toki Mairi« , qui est une malédiction traditionnelle, mené au cours de l’année du bœuf. En effet, cette pratique était réalisée par une femme, toute vêtue de blanc et couronnée d’un anneau de fer fixé avec trois bougies verticales allumées. Notamment, durant le rituel elle enfonce des clous dans l’arbre sacré.

Ainsi, si vous observez l’arbre, vous pourrez y voir encore aujourd’hui de nombreuses marques.

Okage Myojin

La statue d’Okuninushi-no-mikoto

Le kami Okuninushi-no-mikoto est l’une des divinités les plus importantes , il est un dieu très connu pour sa gentillesse, il est le fils de Susanowo, le kami des tempêtes et de Sashikuni-wakahime.

Ainsi, dans le Kojiki, il est relaté la légende d’Okuninushi et le lapin blanc d’Inaba.

lapin blanc d'Inaba

Jishu-jinja Shrine

Adresse : 1 Chome-317 Kiyomizu, Higashiyama Ward, Kyoto, 605-0862, Japon

Horaire : 09:00 – 17:00

Tarif : gratuit

Website : site de jishu-jinja en japonais et anglais

D’autres articles qui vous plairont

ENREGISTRE MOI SOUS PINTEREST – JISHU-JINJA

jishu-jinja
CLIQUEZ POUR PARTAGER NOS ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.