Les transports à Tokyo – comment ça marche ?

Les transports à Tokyo, cela fait toujours très peur lorsque l’on prépare notre voyage au Japon. Comment rejoindre le centre depuis l’aéroport ? et vice-versa ? Comment on se déplace ? 

transports Tokyo

Tokyo est composé de 23 arrondissements et regroupe plus de 35 millions d’habitants, donc les transports ont dû s’adapter à ce Grand Tokyo, afin de servir au mieux les usagers.

Aéroport Haneda – Tokyo – Monorail

Pour notre part, nous avons utilisé le Monorail géré par la compagnie JR, en plus elle rejoint la ligne Yamanote (voir plus bas)  qui fait le tour de Tokyo. Les départs sont fréquents toutes les 3 à 5 minutes. Le terminus est a Hamamatsucho et vous permettra de prendre ensuite soit le métro ou la ligne Yamanote pour rallier votre logement

Pour le trouver c’est très simple, lever la tête et vous verrez des panneaux avec inscrit monorail. Pour acheter les billets : Soit vous disposez d’un JR pass (de plus si vous utilisez la ligne Yamanote, le JR passe fonctionnera également) ou soit il faut acheter un ticket dans une borne juste à côté de l’entrée.

Aéroport Narita – Tokyo – Skyliner – Les transports à Tokyo

Nous avons toujours pris le Skyliner pour aller à l’aéroport de Narita. Nous le prenons à partir de la gare situé à Nippori, vous retrouverez les horaires via le lien suivant que vous vouliez partir ou arriver à Narita, le prix du billet est de 2470 yens : Lien SKYLINER

Les transports à Tokyo – Le Métro – Les transports à Tokyo

Les métros à Tokyo sont gérés par deux grandes compagnies , Tokyo Métro (9 lignes) et Toei (3 lignes). Voilà la carte du métro, oui c’est joli, il y a plein de couleurs et des lettres. Mais ces couleurs sont vos amis, ainsi qu’hyperdia et google et tout est en écriture Romanji (comme chez nous quoi !)

Capture

Déjà premier point regardez quel est le métro ou gare la plus proche de votre logement. Par exemple pour nous nous étions près de la gare et des métros de Ikebukuro. Ensuite, où voulez-vous aller ? et vous suivez les lettres ou les couleurs pour trouver votre chemin, chose sympa, c’est que généralement dans le métro, il est inscrit quelle sera la prochaine station, donc ça vous permettra de vérifier que vous êtes dans le bon sens. Ensuite, si vous vous trompez, CE N’EST PAS GRAVE ! Lien METRO TOKYO

La carte SUICA ou PASSMO (la même chose)

Nous nous avions acheté la carte PASSMO en France (pour info : elle se conserve 10 ans), ainsi, nous n’avons pas à réflechir au coût des trajets ou savoir si nous utilisons la ligne TOEI ou Tokyo Métro ou JR Yamanote, après il n’y a pas de réelle différence entre les deux.

Comment ça fonctionne : vous devez biper votre carte à chaque entrée et sortie. Une fois le crédit épuisé, on la recharge aux bornes et celles-ci sont en anglais et très facile à utiliser. On demande de recharger la carte, on met sa carte, on dit combien, on donne les billets et on reprend la carte. Vous verrez les transports à Tokyo c’est très facile. Et vous n’aurez pas à vous demander si vous allez devoir régulariser le montant ?

suica_passmo

Les transports à Tokyo – Yamanote Line

La ligne que l’on adore, elle fait le tour de Tokyo et de ses principaux axes ! Elle se trouve au même endroit que le métro. C’est facile, soit vous allez à droite ou à gauche, même si vous vous trompez, vous arriverez à destination mais ce sera beaucoup plus long. Pour ceux qui disposent d’un  JR PASS, vous pourrez l’utiliser sur cette ligne

yamanote_line

 

Petite astuce : utiliser le site hyperdia pour calculer le prix de vos déplacements, car un même trajet n’aura pas le même coût, éviter de cumuler différents modes de transport (métro + yamanote …) Lien HYPERDIA

Bon à savoir :  les enfants ne paient pas les transports jusqu’à l’âge de 6 ans, sinon c’est moitié prix jusqu’à l’âge de 12 ans, sur place vous pourrez acheter une suica ou pasmo enfant

 

 

 

3 commentaires

  1. Allez un petit comm pour t’encourager et te remercier pour ton blog qui nous aide bien pour notre voyage de juillet et août ! Blog bien construit avec un tas d’explications. Merci Laeticia ! Arigatô gozaimasu !

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *